Ciney débute avec 30 joueurs

Il a fallu un peu de temps pour régler la photo de rentrée des classes à Ciney ce mardi soir à l’occasion du premier entraînement de la saison. « J’ai demandé à l’équipe des Espoirs de nous accompagner durant cette semaine. Cela fait donc une trentaine de joueurs. C’est important dans la philosophie du club. Nous verrons plus tard entre les deux noyaux », commente le T1 Xavier Thiry avant de donner ses premiers mots sur le terrain synthétique de Tillieux.
Andaloussi, Fall et Tapsoba étaient les trois absents et sont toujours en vacances.
Par contre, Baba Kourouma était parmi les premiers joueurs en tenue avec les nouveaux équipements. Le défenseur a profité du refus tardif de Malick Sarr de venir à Ciney pour enfiler la vareuse des Bleus. « Sarr a joué le jeu du chantage financier avec le président alors qu’il était présent lors de la présentation de l’équipe. On a fermé la porte en mai », poursuit Thiry, accompagné par ses adjoints Damien Trimboli et Nadir Sbaa. « On a alors recontacté Kourouma qu’on pistait depuis un certain temps mais il devait passer un test à Saint-Trond. Finalement, il vient chez nous et tout le monde est content. »
« Je n’aurais pas eu de temps de jeu à Saint-Trond » , explique le Carolo, passé par le RCFF et évoluant la saison dernière à Waterloo. Kourouma devrait reprendre le Petar Bojovic en défense centrale. « Je le connais un peu et j’ai entendu ce qu’il avait fait à Ciney la saison dernière . Nous verrons bien. Personnellement, je peux jouer en défense ou comme milieu défensif mais je préfère l’arrière-garde » , explique le gaillard de 27 ans.
« On ne fera pas d’autre transfert. On n’a de toute façon pas les finances. Pourtant, j’ai pas mal de managers qui me téléphonent pour me proposer des joueurs », poursuit Xavier Thiry, motivé par ce challenge cinacien où il sait qu’il luttera pour le maintien en D2 Amateurs.
Lors de cette séance, scrutée par les dirigeants Philippe Guiot et Luc Dandoy ainsi que Youness Sbaa, l’ensemble des joueurs a été divisé en trois parties. « Pendant une demi-heure, ils ont d’abord retâté le ballon. Puis, il y a eu trente minutes de passes et enfin de la conservation de ballon. »
Les tests physiques sont prévus quant à eux ce mercredi.

Edition Sudpresse : Jérôme Nellis